Patrick SHAN dit souvent que les mots qui sortent de sa bouche ne viennent pas de lui, mais d’un savoir issu d’une lignée de 15 générations de médecins. Ce qui fait de lui la 16e génération.

 

De formation littéraire, il s’est toujours intéressé aux sciences humaines et aux science naturelles, alliant les préoccupations de médecine à celles d'ethnologie et de philosophie.

 

En s’intéressant à l’acupuncture, il réalisa que certaines médecines avaient su traverser le temps en réunissant ces différentes sciences. C’est alors qu’il décida de se consacrer à l’étude de la médecine chinoise, suivant plusieurs formations basées sur les enseignements d’un ethnomédecin de renom, le Dr Leung Kok Yuen. 

 

Ces enseignements combinés à des pratiques personnelles lui permirent d’exercer une médecine à la fois humaniste et naturaliste, basée sur la connaissance de soi.

 

Patrick Shan ouvrira par la suite une école d’ethnomédecine chinoise, le CEDRE, lui donnant l’occasion de faire perdurer l’âme, la connaissance et la sagesse du Dr LEUNG KOK YUEN, grand maitre dans cette discipline, qu’il suivra pendant plus de 35 ans.

 

Il créera aussi l’ONG HUMANITRAD et œuvrera en humanitaire dans plusieurs pays et sur plusieurs continents dans le but de prodiguer des soins aux plus défavorisés et de former des tradipraticiens locaux.

 

Il continue d’incarner l’esprit de cette tradition, à la fois en lui restant fidèle et en continuant de l’adapter à un monde changeant.